mardi 18 janvier 2022

Covid-19 : de nombreux salons professionnels reportés

Avec l’explosion des cas de Covid-19 dans le monde, les reports de grands événements professionnels se multiplient en France, notamment à Paris.

L’expansion spectaculaire du variant Omicron perturbe des pans entiers de l’économie. Entre les faibles niveaux de réservation et la multiplication des arrêts maladie, des compagnies ferroviaires et aériennes ont du se résoudre à réduire la voilure. Le secteur de l’événementiel est un autre secteur très touché. De nombreux salons professionnels prévus ce mois de janvier ont été annulés ou reportés dans l’Hexagone, plus de 130 selon les comptages de l’Unimev (Union française des métiers de l’événement) fin décembre.
Plus d'infos »

lundi 17 janvier 2022

Salons franciliens : le rebond a pourtant été fort au 4ème trimestre…

D’après les indicateurs de la CCI Paris-Ile de France, le marché des salons professionnels affiche sur l’année 2021 des résultats proches de ceux de 2020, encore loin des niveaux de 2019. Et les perspectives 2022 sont très incertaines.

Omicron cause bien des soucis aux organisateurs de grands événements professionnels, ce mois de janvier (notre article Covid-19 : de nombreux salons professionnels reportés). La déception est d’autant plus grande que le quatrième trimestre 2021 avait été celui du rebond, comme le souligne la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Ile-de-France, laquelle publie, chaque trimestre, des indicateurs permettant d’estimer les tendances du marché des salons franciliens (*). En effet, au cours des trois derniers mois de l’année dernière, les résultats avaient été bien meilleurs que lors des sept précédents trimestres, quoique encore en retrait (103 salons au total, soit 27 de moins) par rapport au 4ème trimestre de 2019, une année de référence.



Globalement, l’année 2021 aura été très décevante pour le secteur. Mais il est vrai qu’aucun salon n’a eu l’autorisation de se tenir en présentiel dans les 21 principaux sites d’exposition et de congrès franciliens entre janvier et mi-juin 2021. Résultat, 202 salons en présentiel ont été annulés l’an dernier, et 70 ont été transposés en version digitale. Avec un impact économique considérable : 2,2 milliards d’euros de retombées ont été perdues pour le territoire.
Plus d'infos »

lundi 17 janvier 2022

UNIMEV dénonce des "agissements discriminatoires" du Grand Palais de Paris

Le syndicat de l'événementiel Unimev dénonce dans une lettre des "agissements discriminatoires" de la RMN-Grand Palais, qui a récemment ouvert à la concurrence l'attribution des créneaux jusque-là occupés par Paris Photo et la Foire internationale d'art contemporain (Fiac).

"L'Unimev met en garde sur les possibles conséquences pour la France si les pratiques initiées par RMN (Réunion des musées nationaux)-Grand Palais se généralisaient", écrit l'organisation professionnelle dans un courrier adressé au président de la RMN-GP Chris Dercon, consulté dimanche par l'AFP.


L'Unimev "reconnaît qu'un gestionnaire de site peut engager une révision de la programmation des événements qu'il accueille pour des raisons d'image ou de stratégie". Mais "limiter la révision de la programmation à seulement 2 créneaux, comme c'est le cas en l’espèce, relève de la discrimination vis-à-vis de l'organisateur concerné", en l'occurrence RX France, l'organisateur de Paris Photo et de la Fiac, estime le syndicat.
Plus d'infos »