mercredi 21 octobre 2020

Une enquête quali-quantitative réalisée par Coach Omnium.

La crise sanitaire avec les interdictions de grands rassemblements, suivie par une crise économique qui ne fait que débuter, ont complètement sonné les professionnels de l’événementiel qui ont vu des annulations en cascade de leurs manifestations déjà programmées, parfois de longue date.

« La demande sur le marché des MICE [1] a fondu comme du beurre dans un four. 3/4 des professionnels interrogés par Coach Omnium prévoient que leur chiffre d’affaires reculera de plus de 50 % en 2020, par rapport à 2019. Ce sera même plus de 70 % de pertes d’activité pour 27 % de ces gros opérateurs ! », rapporte Mark Watkins, fondateur de Coach Omnium.




Cette enquête met des chiffres sur ce constat que tout le monde cernait déjà. En cela, les palais et centres de congrès, les centres de conférences et les parcs des expositions — qui tous sont concernés par les grandes manifestations — ont été en première ligne de cet empêchement généralisé. Il s’en est suivie une chute forcenée, voire un arrêt complet de l’activité de ces structures.

Plus d'infos »

mercredi 30 septembre 2020

La CCI Paris Île-de-France actualise l'impact de la Covid-19 sur les congrès et salons

Au cours du mois de septembre, les derniers grands salons internationaux qui souhaitaient se maintenir ont finalement décidé de renoncer à maintenir leur édition 2020 : World Nuclear Expo, Euronaval (en 100 % digital), All4pack, Foire de Paris & Foire d'Automne, salon nautique de Paris, mondial de la rééducation, Franchise Expo, EquipHotel, Paris Manga, salon de la Photo, IFTM Top Resa...



Téléchargez le document

La CCIR Paris Île-de-France a donc réévalué l'impact économique de la Covid-19 en tenant compte de ces dernières annulations.
-> 69 % des ventes réalisées tous les ans entre les entreprises exposantes et les visiteurs ne se sont pas concrétisées sur les salons en 2020.
-> 60 % des retombées économiques générées tous les ans par les congrès et salons au profit du territoire francilien sont manquantes en 2020.  
-> 64 % des visiteurs et congressistes ne sont pas venus en 2020.
-> 65 % des entreprises n'ont pas eu l'opportunité d'exposer sur les salons en 2020.

mercredi 30 septembre 2020

Evénementiel: le patronat appelle à «revoir rapidement» les seuils d'aide


Le patron du Medef a appelé le gouvernement à «revoir rapidement» les seuils retenus pour aider les entreprises forcées à fermer totalement ou partiellement en raison du regain de l'épidémie de Covid-19, en particulier dans l'événementiel, et à assouplir ceux fixés pour bénéficier du plan de relance.



«Financer à 100% le chômage partiel et relever les aides du fonds de solidarité quand un établissement est fermé administrativement, ça va dans le bon sens», a estimé Geoffroy Roux de Bézieux dans un entretien au quotidien économique Les Échos mis en ligne mardi soir. Toutefois, «le compte n'y est pas même si cela reste un premier pas», a-t-il ajouté, car «beaucoup d'entreprises sont fermées 'économiquement', je pense au secteur de l'événementiel, aux prestataires de l'hôtellerie». «Pour ces professionnels, le critère de 80% de perte de chiffre d'affaires est trop haut. Il faut revoir rapidement ces seuils», selon le patron du Medef. En outre, «l'acceptabilité des futures mesures, s'il doit y en avoir, nécessitera des efforts de concertation et de pédagogie plus affirmés» car les restaurateurs notamment, «qui ont fait énormément d'efforts, ont ressenti une inégalité de traitement».

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/evenementiel-le-patronat-appelle-a-revoir-rapidement-les-seuils-d-aide-20200929

Plus d'infos »